Opération fusion des coopératives

Lettre du conseil d'administration départemental
 

L’existence de nombreuses coopératives de classe dans notre département est « historique » et a été souvent liée au fonctionnement de la classe en pédagogie Freinet.  Cette situation est néanmoins peu conforme à ce qui se passe dans les autres départements où seules des coopératives d’école peuvent être ouvertes. L’existence de plus de 400 coopératives alourdit les tâches administratives de l’AD, et par ricochet de la référente du Crédit agricole, mais aussi des mandataires de coopérative. Le turn-over des mandataires sur de nombreuses coopératives de classe ne favorise pas la fluidité dans la gestion de la coopérative, la présentation dans les temps du compte-rendu financier et l’appropriation de l’application Retkoop. De plus, certains comptes bancaires ont très peu d’activité et méritent d’être regroupés.

Afin de simplifier la gestion des coopératives, le CA de l’association départementale souhaite diminuer le nombre de coopératives de classe.

Voici les avantages que le CA a relevés :

  • des mandataires qui ne changent pas tous les ans,
  • des mandataires plus expérimentés et qui s’approprient mieux la gestion de la coopérative et l’interface Retkoop,
  • une réduction du temps de traitement des changements de mandataires,
  • qui se répercute aussi dans les démarches avec le Crédit Agricole, dont l’accès à la banque en ligne, …
  • un meilleur suivi par l’AD de chaque coopérative,
  • des formations personnalisées.

Nous proposons donc que les écoles s’organisent pour fusionner les coopératives de classe en une coopérative unique.

Pour les écoles de plus de 4 classes, nous proposons éventuellement de conserver des coopératives de cycles. Il sera possible de nommer deux mandataires pour chaque coopérative. Pour les écoles qui le souhaitent, il est envisageable de mettre en place, avec Retkoop, une régie d’avance et de bien distinguer la comptabilité de chaque classe. Des formations seront proposées pour optimiser l’utilisation de Retkoop.

La coopération qui est au cœur de nos convictions pédagogiques mérite d’être vécue aussi au niveau des équipes des écoles. Cette fusion sera effective pour la rentrée 2022, mais nous devons la préparer en amont. Nous serons à votre service pour vous aider dans cette transition et l’animatrice viendra à la rencontre des équipes qui le souhaitent.

PS : Pour rappel le-la directeur-trice de l’école n’a pas l’exclusivité de la fonction de mandataire et la gestion de la coopé peut être confiée à un autre enseignant.

 


< Actualité précédente
Le calendrier 2023 bientôt disponible dans vos coopératives !
Actualité suivante >
Assurance des enfants de réfugiés